Bois-Colombes : Une dette qui explose et ce n’est pas nous qui le disons !

Une dette qui explose, même l’institut qui analyse la gestion des 380 plus grandes villes de France pour le Figaro et le Point le constate ! 

La très libérale fondation iFRAP, ainsi qu’elle est répertoriée par l’Observatoire européen des think tanks, et qui avait rédigé l’essentiel du programme économique de François Fillon pour la présidentielle de 2017 constate :  

Bois-Colombes est la ville dont la dette s’est le plus alourdie (+ 1 237 euros par habitant depuis 2014) 

Mais circonstance aggravante, la même étude indique que cette dette a doublé alors qu’entre 2014 et aujourd’hui, les dépenses d’investissements (610 euros / habitant) ont à peine dépassé la moyenne (538 euros / habitant) des 50 villes de taille comparables (26 300 -29 700 habitants). 

Le Plessis-Robinson la ville des hauts de Seine comptant le même nombre d’habitants, est la ville qui a investi le plus sur le mandat, en moyenne 1 124 euros par habitant et par an, tout en faisant diminuer sa dette de 265 euros par habitant pendant la dernière mandature.  

Laisser un commentaire

Fermer le menu